Malfurion Hurlorage (druide)

Histoire : « La nature se dressera contre vous ! » Malfurion fut le premier Elfe de la nuit à s’opposer à Azshara et à ses Bien nés voués à l’adoration des démons. Avec son frère Illidan et le demi-dieu Cenarius, il mena les combats contre la Légion ardente pendant la Guerre des Anciens. Il fut le premier à s’éloigner de la magie et à adopter les voies du druidisme. Il est le chef spirituel des Elfes de la nuit depuis dix mille ans et il a beaucoup oeuvré à protéger la culture fragile de son peuple, même dans les phases de transe de son voyage onirique dans le Rêve d’émeraude.

Mais quelque chose s’est mal passé dernièrement au cours du rêve de Malfurion. Il est maintenant enfermé quelque part au sein du rêve, au-delà même de l’atteinte des Dragons verts dont c’est le royaume.

Pouvoir : Malfurion gagne 1 point d’armure et 1 point d’attaque pour 2 mana.

Description : Le druide est un héros avec des sorts lourds qui va au début se concentrer sur le gain de mana afin de devancer son adversaire. Les druides utilisent une combinaison de créatures et de sorts afin de dominer leur adversaire.

 

Rexxar (chasseur)

Histoire : « Je vous traquerai ! » Rexxar est un Mok’Nathal, un clan pacifique peuplé de mi-ogres/mi-orcs. Ces derniers vivent dans les Tranchantes, sur Draenor, et sont menés par Leoroxx, le père de Rexxar. Il rejoint la Horde lorsqu’elle arrive par la Porte des ténèbres, malgré le désaccord de son père. Avec l’aide de Rokhan, un Troll, et de Chen Brune d’Orage, un Pandaren, il accomplit un certain nombre de tâches pour la Horde, en sauvant par exemple Thrall d’une mort certaine lors d’un piège tendu par les troupes de l’amiral Portvaillant. Il participa également à l’attaque de l’île de Theramore. C’est au cours de celle-ci qu’il tua l’amiral Daelin Portvaillant, ce qui marqua la fin des confrontations entre les orcs et les humains. Il fut nommé Champion de la Horde à cette occasion, pour bons et loyaux services. Peu de temps après, préférant parcourir Kalimdor en solitaire, il disparut.

Pouvoir : Rexxar inflige 2 points de dégats au héros adverse pour 2 mana.

Description : Le chasseur est un deck plus basé sur les serviteurs et particulièrement sur la sous catégorie Bêtes. Le but de la plupart des decks chasseurs est de rusher l’adversaire avec des serviteurs de faible coût tout en éliminant les serviteurs de l’adversaire avec des sorts. Les secrets sont également un thème important dans les decks chasseurs.

 

Jaina Portvaillant (mage)

Histoire : « Ma magie va vous mettre en pièce ! »Lorsqu’elle était petite, Jaina fut un jour conduite à Dalaran. Les mages sentirent alors son potentiel magique, et Antonidas, archimage du Kirin Tor, la prit sous son aile. Elle deviendra à son tour une archimage de l’Alliance. Sa première fut d’accompagner le jeune paladin Arthas, prince de Lordaeron, afin de défendre le royaume de son père contre un fléau transformant les humains en morts-vivants. Jaina décide ensuite de suivre les conseils du Prophète et de partir pour Kalimdor où elle fonde la cité de Theramore. Plus tard son père, l’amiral Daelin Portvaillant, prend le contrôle de la flotte qu’elle dirige pour tenter d’éliminer les Orcs menés par Thrall. Prête à sacrifier son père pour une paix durable entre les Humains et les Orcs, elle laisse ces derniers rentrer dans la cité et vaincre Daelin. Jaina reprend ensuite le contrôle de Théramore et travaille de concert avec Thrall pour maintenir la paix entre leurs deux peuples jusqu’à ce que Garrosh Hurlenfer prenne le contrôle de la Horde.

Pouvoir : Jaina inflige 1 point de dégâts pour 2 mana.

Description : Le mage est de loin le héros  le plus dépendant des sorts parmi tous. La plupart des mages utilisent leurs sorts pour tuer leur adversaire plutôt que les serviteurs. Les serviteurs avec du dégât des sorts sont très puissants dans les decks mages. Il existe aussi un deck mage basé sur la mécanique des secrets.

 

Uther le Porteur de Lumière (paladin)

Histoire : « Que justice soit faite ! » Pour remédier au déferlement des orcs par la Porte des ténèbres, l’archevêque Alonsus Faol créa un nouvel ordre destiné à combiner la puissance guérisseuse et destructrice de la Lumière et l’entraînement martial des chevaliers. Uther, alors apprenti de l’archevêque Faol, fut le premier à rejoindre les rangs de ces chevaliers sacrés, que l’on connut bientôt sous le nom de paladins. Il ne tarda pas à prendre leur tête en tant que Premier paladin. Face à la puissance croissante de l’Alliance, les forces de la Horde s’affaiblirent lentement. Lors d’une offensive audacieuse, l’Alliance prit d’assaut une importante forteresse orc située dans les steppes Ardentes. Uther et ses paladins étaient en première ligne lors de la bataille du pic Rochenoire, à l’issue de laquelle le Premier paladin se vit attribuer le titre honorifique de « Porteur de Lumière ». Uther mourut lors de la Troisième guerre par les mains de son ancien élève, Arthas ayant perdu la raison.

Pouvoir : Uther invoque une recrue de la Main d’argent 1/1 pour 2 mana.

Description : Les decks paladin se concentrent essentiellement sur les serviteurs et utilisent des sorts pour les buffer. Un thème récurrent dans les decks paladin est le talent Bouclier Divin. Les paladins peuvent aussi manipuler la vie de l’ adversaire ou attaquer avec les sorts et serviteurs de l’ ennemi. Les paladins ont le plus haut taux de survabilitée parmi tout les héros grâce a l’ usage de leurs sorts et serviteurs.

 

Anduin Wrymm (prêtre)

Histoire : « La Lumière vous brûlera ! » Anduin Llane Wrynn, fils du roi d’Hurlevent Varian Wrymm, tient son nom de deux figures légendaires de l’histoire de Hurlevent : son grand-père, le roi Llane Wrynn et Anduin « Le Lion d’Azeroth » Lothar. Le lien profond qui unit le jeune prince à la Lumière et son talent inné pour les soins l’ont donc conduit donc à suivre les enseignements du grand prêtre Rohan et du prophète draeneï Velen, et sous leur houlette, il est devenu un prêtre et médiateur hors pair. Alors que la guerre entre l’Alliance et la Horde fait rage, Anduin se joint à une mission diplomatique en partance pour le mystérieux continent de la Pandarie. Anduin joue ainsi un rôle primordial dans le développement de relations amicales entre les différentes factions de Pandarie et sans lui, le continent aurait certainement déjà succombé aux flammes de la guerre.

Pouvoir : Anduin soigne 2 points de vie sur un héros ou un serviteur pour 2 mana.

Description : Les prêtres se reposent sur leur faculté à soigner pour survivre plus longtemps que l’ adversaire, mais ils disposent également de sorts pour retirer des serviteurs du jeu. Le prêtre a aussi la capacité de pouvoir transformer ses capacités de soins en dégâts pouvant affecter les serviteurs ou le héros de l’adversaire.

 

Valeera Sanguinar (voleur)

Histoire : « Je vous tuerai ! » Valeera Sanguinar, une elfe de sang devenue orpheline dès son plus jeune âge, a dû voler pour pouvoir survivre. Prise la main dans le sac, elle fut vendue à Rehgar Rageterre, un entraîneur de gladiateurs féroces, qui vit en Valeera une combattante potentielle. Rehgar la plaça avec Broll Mantelours, un druide elfe de la nuit et un mystérieux mais sauvage humain ayant perdu tout souvenir de qui il était ou de ce qu’il faisait en territoire orc. Une fois arrivés à Orgrimmar, Valeera, Broll et l’humain combattirent ensemble par nécessité. Rapidement, les trois gladiateurs sympathisèrent. Avec l’aide de Jaina Portvaillant, ils parvinrent à percer la magie noire qui renfermait le passé de l’humain : il se révéla être Varian Wrynn, le roi de Hurlevent disparu ! Ensemble, le groupe se rendit à Hurlevent pour que Varian puisse retrouver sa place légitime sur le trône. Après avoir vaincu le sosie du roi qui n’était autre que le dragon noir Onyxia sous forme humaine, Varian offrit une place d’honneur à ses compagnons. Valeera accepta, mais précisa ses intentions : elle ne servirait ni l’Alliance ni la Horde, et sa loyauté n’irait qu’à Varian et Anduin.

Pouvoir : Valeera s’équipe d’une arme ½ pour 2 mana.

Description : Les voleurs sont un autre deck qui utilise beaucoup de sorts pour éliminer les serviteurs de l’ adversaire. Les voleurs se concentrent aussi sur l’utilisation de la furtivité sur leurs créatures. Ils attendent généralement que l’ adversaire prenne l’ initiative avant de décider de quelle stratégie ils devront faire usage. Ils disposent également d’un talent spécifique à leur héros appelé Combo qui nécessite qu’une première carte soit jouée pour activer l’ effet combo de la deuxième.

 

Thrall (chaman)

Histoire : « Les éléments vous détruiront ! » Ayant pris possession des terres de Durotar, Thrall y bâtit la capitale Orgrimmar, véritable sanctuaire des orcs ayant prêté serment à la Horde. D’une sagesse hors norme, il sut rassembler, sous la bannière de l’honneur et de la force, des peuples de tous les horizons afin de leur redonner espoir en l’avenir. Maintes fois mis à l’épreuve, Thrall guida son peuple à travers de nombreux moments charnières de l’histoire d’Azeroth, dont la libération des orcs et leur périple vers Kalimdor, l’attaque de la Légion ardente sur le mont Hyjal ou encore la chute du roi-liche. À la suite de l’effondrement d’Azeroth présageant le retour d’Aile de mort, Thrall prit la noble et courageuse décision d’apaiser les éléments déchaînés, risquant ainsi sa vie pour sauver les terres et le peuple si chers à son cœur. Au cœur du Maelström, il parvint à stabiliser la faille entre le plan élémentaire et Azeroth. Avant d’affronter le dragon noir, Thrall prit la décision de nommer Garrosh chef de guerre de la Horde. Mais l’impulsivité de ce dernier allait entraîner un changement profond au sein même de la Horde, mettant à mal les alliances patiemment forgées au fil du temps par le chaman.

Pouvoir : Thrall invoque un totem aléatoire pour 2 mana.

Description : Les decks chaman utilisent un combo de sorts et de serviteurs pour surpasser leur adversaire. Bien que la puissance de ces sorts et serviteurs soit très importante, ils ont la capacité négative Surcharge. Les chamans se spécialisent aussi dans leur capacité Furie des Vents.

 

Gul’dan (démoniste)

Histoire : « Votre âme va souffrir ! » L’histoire de Gul’dan a débuté sur le monde natal des orcs, une planète du nom de Draenor. Les plus mystiques des orcs de Draenor étaient ceux du clan Ombrelune, dirigés par le chaman Ner’zhul. Ce dernier fut le mentor de Gul’dan et lui apprit très jeune à se servir les éléments. Gul’dan était un élève extrêmement doué ; avec son intelligence et son ingéniosité, il prit rapidement goût au chamanisme. La soif de pouvoir de Gul’dan ne fit que croître lorsqu’il rencontra le seigneur démon Kil’jaeden. Ce dernier promit à Gul’dan un pouvoir incommensurable avec la maîtrise de la magie gangrenée, à la manière des démonistes, s’il lui jurait allégeance et qu’il usurpait la place de son mentor. La soif de pouvoir de Gul’dan finit toutefois par entraîner sa chute ; il ne s’arrêterait qu’une fois le statut de dieu atteint. Le démoniste se mit donc à la recherche d’une relique magique de grande puissance : l’Œil de Sargeras, titan noir et créateur de la Légion ardente. Alors qu’ils tentaient de déterrer l’Œil, Gul’dan et ses serviteurs furent mis en pièces par les démons attirés dans la tombe il y bien longtemps par les magies noires émanant du corps de Sargeras.

Pouvoir : Gul’dan perd 2 points de vie afin de piocher une carte pour 2 mana.

Description : Le héros utilise ses propres points de vie pour gagner les avantages de ses créatures et de ses sorts. Les serviteurs sont très puissants par rapport à leur coût mais ont une contrepartie négative. Les démonistes doivent en permanence surveiller leurs points de vie s’ils ne veulent pas que leur pouvoir devienne inutile. Les capacités des serviteurs l’emportent sur la contrepartie négative nécessaire à leur mise en jeu. La possibilité de se soigner est une chose importante à garder à l’esprit quand vous draftez en tant que Démoniste.

 

Garrosh Hurlenfer (guerrier)

Histoire : « Je vais vous écraser ! » Fils de l’orc à l’origine de la rédemption de son peuple, Garrosh Hurlenfer a toujours éprouvé un amer sens du devoir envers les siens. Avant de connaître les derniers actes de son père contre la Légion ardente, Garrosh avait enduré la honte de la corruption de Grom Hurlenfer et craint d’être lui-même porteur d’une telle faiblesse. Quand Thrall arriva en Nagrand et apprit à Garrosh la vérité sur le martyre de son père, le Mag’har fut transformé. Galvanisé par la conscience renouvelée de sa force et une confiance en lui retrouvée, il accompagna le chef de guerre en Azeroth pour devenir son conseiller. Bientôt nommé suzerain de l’offensive chanteguerre, Garrosh fit preuve d’un courage, d’une ténacité et d’une impétuosité qui impressionnèrent et effrayèrent à la fois d‘autres membres de la Horde. Ces inquiétudes ne furent qu’exacerbées quand il fut nommé chef de guerre, car Garrosh ne faisait pas grand cas des points de vue provenant des autres races. La diplomatie n’est pas le fort de Garrosh que ce soit avec l’Alliance ou au sein même de la Horde et ce n’est que maintenant qu’il commence à se rendre compte du prix de cette approche. Il reste à voir s’il accordera plus d’importance à cette question qu’à son rêve d’une Horde revigorée et purifiée. En définitive, certains pensent que les idéaux de Garrosh Hurlenfer apporteront le salut à la Horde, tandis que d’autres estiment qu’ils la conduiront à sa perte.

Pouvoir : Garrosh gagne 2 points d’armure pour 2 mana.

Description : Le guerrier a une très bonne synergie avec la sous-classe Pirates. Les decks guerrier reposent sur les serviteurs et gagnent du pouvoir en infligeant des dégâts à leurs propres serviteurs. Les guerriers tirent également avantage de leurs armes plus que n’importe quel autre héros.